Nouveaux modes d’habiter le territoire


Pour répondre aux besoins de logements, à la nécessité de préserver les espaces agricoles et naturels et à l’objectif Zéro Artificialisation Nette des sols à l’horizon 2050, quelles évolutions apporter dans nos usages, dans nos modes d’habiter en prenant en compte la diversité des besoins des différents publics (seniors, étudiants, famille monoparentales, actifs, etc.)?

Animateurs

MACÉ Huguette
FRADIN Jean-Paul
Nombre de participants : 56 Lancement : Octobre 2021 Mode : Saisine ?

Statut actuel :

  • Lancement

    Installation de la Commission.
    Définition des objectifs et organisation des travaux.

  • Diagnostic

    Diagnostic de la situation.
    Auditions d’experts et acteurs locaux.
    Identification et choix des enjeux prioritaires.
    Recherche de solutions.

  • Propositions

    Choix des axes prioritaires.
    Elaboration des propositions.
    Finalisation d'une contribution.

  • Partage

    Présentation, débat et vote de la contribution en Assemblée plénière.
    Diffusion de la première contribution.

Contexte

La loi dite « Climat et Résilience », du 24 août 2021 prévoit une trajectoire de Zéro Artificialisation Nette (ZAN) à l’horizon 2050.

La périurbanisation (ou étalement urbain) n’est plus souhaitable aujourd’hui car elle porte atteinte à la biodiversité par la consommation de foncier agricole, naturel et forestier, et parce qu’elle sous-tend une dépendance à la voiture peu compatible avec la transition écologique.

Le SCoT Loire Angers, en cours de révision, doit intégrer cette trajectoire à l’horizon 2050 étant précisé que l’atteinte des objectifs de lutte contre l’artificialisation des sols résulte d’un équilibre à trouver entre la maîtrise de l’étalement urbain, le renouvellement urbain, l’optimisation de la densité des espaces urbanisés, la préservation et la restauration de la biodiversité et de la nature en ville, la protection des sols, des espaces naturels agricoles et forestiers (puits de carbone) et la renaturation des sols artificialisés.

Objectif

La commission est invitée à recueillir l’expression de ses membres voir au-delà sur leur vision, leurs attentes pour bien habiter leur territoire de vie, à rechercher des idées, des pistes de réflexions pour développer de nouvelles formes d’organisation des villes et des villages, des nouvelles formes d’habitat, moins consommateurs d’espaces agricoles et naturels, et agréables à vivre.

Les dernières pistes de réflexion

Les membres de la commission ont réfléchi à une trame pour la rédaction de la contribution. Le travail d’écriture va commencer ! La commission se prépare à mettre en débat les principales orientations proposées lors de l’Assemblée plénière du 29 juin : valoriser l’existant, renforcer les outils de stratégie foncière, diversifier et territorialiser l’offre, faire un incontournable de la nature en ville, ainsi que les conditions de réussite liées à ces orientations.