Saisi par la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe et le Pôle métropolitain Loire Angers sur la question des déplacements, le Conseil de développement Loire Angers est invité à contribuer à l’identification de solutions pour améliorer la mobilité des habitants entre les polarités, dans les bassins de vie de la région Loire Angers et en particulier dans celui d’Anjou Loir et Sarthe.

Animateurs

Ingrid DUMONT Personne qualifiée
François BLONDEAU Espace Air Passion - GPPA
Nombre de participants : 30 Lancement : Avril 2018 Mode : Saisine ?

Statut actuel :

  • 04/2018 Lancement

    Installation de la commission
    Définition des objectifs et organisation des travaux.
    Rencontre avec Marc BERARDI (Vice-Président de la CC Anjou Loir & Sarthe) et Bernard DUPRE (Vice-Président d'Angers Loire Métropole en charge des mobilités)

  • 05/2018 Diagnostic

    Diagnostic de la situation. Identification et choix des enjeux prioritaires. Rencontre avec Virginie CABALLE, (Directrice des Transports et Déplacements à ALM) / Auditions d’acteurs économiques, sociaux et sanitaires d'Angers et Beaucouzé / Visites de terrain, recherches documentaires.
    Recherche de solutions

  • 11/2018 Propositions

    Choix des axes prioritaires.
    Elaboration des propositions.
    Finalisation de la contribution

  • 06/2019 Partage

    Présentation, débat et vote de la contribution en Assemblée plénière.
    Diffusion

La Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe est un territoire périurbain accessible (desservi par 2 autoroutes, 3 haltes ferroviaires) mais au quotidien les habitants rencontrent néanmoins des freins à la mobilité et aux déplacements : absence de voie structurante ouest-est reliant les différents pôles ; recours à la voiture quasi exclusif et axes routiers engorgés ; un temps d’accès aux services et aux soins plus importants que sur les autres territoires du Pôle métropolitain Loire Angers (PMLA).

A l’échelle du Pôle métropolitain, la mobilité est devenue un enjeu majeur pour les collectivités, auxquelles elles doivent désormais répondre par des décisions à prendre notamment via les documents de planification obligatoires. Il s’agit notamment pour Anjou Loir et Sarthe, du PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal) et pour le PMLA du PCAET (Plan Climat Energie Territorial) et du SCoT (Schéma de cohérence territoriale).

 

Repenser, adapter les infrastructures, les services, les pratiques de déplacements au contexte économique, environnemental, social d’aujourd’hui et de demain est une nécessité reconnue tant par les élus locaux, régionaux que nationaux qui ont engagé des chantiers à divers niveaux.

Des orientations ont été prises à l’échelle régionale, départementale, intercommunale pour répondre aux besoins de déplacements des habitants – notamment pour le travail et l’accès aux services publics et privés courants. Les plus récentes orientations prises localement (SCoT) prévoyaient par exemple d’organiser une desserte performante en transport collectif des territoires en développement, de développer des modes alternatifs ferré et fluvial, de réaliser un schéma directeur pour la création d’itinéraires vélo, etc.

Objectif de la commission

La Commission se fixe l’objectif d’identifier les solutions alternatives à la voiture individuelle pour les déplacements domicile-travail, pour l’accès aux services et pour l’épanouissement de chacun (liens familiaux, loisirs…).

La saisine porte plus précisément sur la mobilité à l’intérieur et entre les bassins de vie – y compris ceux reliés aux territoires voisins de Loire Angers.

 

La contribution du Conseil de développement portera sur 2 volets :

  • La mobilité au sein d’un bassin de vie et entre 2 polarités
  • La desserte des principales zones d’activités

 

 

 

© Conseil de développement Loire Angers

Méthode de travail

  • Recueil et analyse d’éléments de diagnostic qualitatif et quantitatif sur les flux, les pratiques de déplacements et les offres de déplacements alternatifs à la voiture individuelle (transports collectifs, modes actifs, transport solidaire, covoiturage, etc.) – auprès des membres, d’institutions, de groupes d’acteurs locaux et de jeunes citoyens, via un partenariat avec Unis-Cité.
  • Identification des principaux freins au changement de pratique, au développement d’offres alternatives et d’expériences, initiatives sur le territoire et ailleurs en France pour lever ces freins.