07 /05 / 2019

Plan Climat Air Energie : allons plus vite et plus loin!

Dans quelques jours, le Conseil de développement Loire Angers présentera aux élus ses propositions pour réduire localement les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique et réduire les émissions de polluants. Mais aussi et surtout, pour s’adapter aux conséquences du changement climatique.

50 propositions d'actions

Après un an de discussions, débats, auditions d’experts et d’acteurs du territoire, la Commission ‘Climat et qualité de vie’ présentera mardi 14 mai sa contribution au Plan Climat Air Energie Territorial du Pôle métropolitain Loire Angers.

La contribution regroupe 50 pistes d’actions, destinées aux élus et techniciens qui les accompagnent dans l’élaboration du Plan d’action commun à Angers Loire Métropole, Anjou Loir & Sarthe et Loire Layon Aubance et des Programmes d’actions propres à chacune des intercommunalités.

Sans doute pas de grande surprise à attendre pour le public présent à l’Assemblée plénière du Conseil de développement ce mardi : pour la plupart d’entre elles, ces actions sont déjà mises en oeuvre par des collectivités et organisations du territoire. De nombreux acteurs locaux publics et privés ont modifiés certaines de leurs pratiques ces 10 dernières années. D’autres, moins nombreux, se sont véritablement engagés à changer de braquet. Mais ces changements ne suffiront pas à éviter les conséquences humaines, environnementales et économiques prévues par les scientifiques et économistes.

Le Conseil de développement souhaite aujourd’hui insister sur l’urgence qu’il y a à décider des moyens humains et financiers à mobiliser pour massifier le passage à l’action, déclencher et accompagner les changements de pratiques individuelles et collectives, à revoir les priorités et redéployer les moyens, le temps qu’il le faudra. Deux domaines d’intervention sont selon lui prioritaires :

    • aménager le territoire pour réduire les besoins de déplacements et permettre l’utilisation de modes alternatifs à la voiture individuelle
    •  
    • préserver les terres agricoles indispensables à l’alimentation et au stockage de carbone

Après sa présentation, sa mise en débat et son vote, la contribution sera disponible dans les prochaines semaines en version .PDF sur ce site web ou en version papier sur demande.