12 /09 / 2019

Déplacements et mobilités : des solutions pour tous

Dans sa nouvelle contribution, le Conseil de développement Loire Angers propose un plan d'action pour une mobilité durable. Il avance en particulier des pistes pour raccourcir les distances parcourues au quotidien par les habitants, pour leur offrir des alternatives à la voiture individuelle et pour accompagner les changements d'habitude.

Le constat

En quête de pistes pour améliorer la mobilité de leurs habitants, les élus de la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe et du Pôle métropolitain Loire Angers ont demandé au Conseil de développement, au printemps 2018,  d’imaginer des solutions durables pour mieux se déplacer dans les territoires ruraux et urbains de la région d’Angers.

Le constat de départ est assez édifiant : sur le territoire comme ailleurs en France, la voiture occupe une place prépondérante dans les déplacements quotidiens, entraînant au passage des conséquences sanitaires, économiques, écologiques et sur la qualité de vie. Faute d’alternatives ou faute d’information sur les offres existantes, l’écrasante majorité des habitants urbains, périurbains ou ruraux utilisent un véhicule individuel pour se rendre au travail comme pour accéder aux loisirs, à l’école ou aux services. Sans compter que de nombreuses personnes ne possédant ou ne pouvant conduire un véhicule individuel sont contraintes de renoncer à des emplois, des droits, des services…

Quelles pistes pour changer les pratiques ?

Les mobilités quotidiennes étaient un sujet déjà présent dans la dernière contribution du Conseil de développement Affrontons l’urgence climatique. Débattue et adoptée en Assemblée le 2 juillet, cette nouvelle contribution Déplacements et mobilités : des solutions pour tous est exclusivement dédiée à cette question. Le Conseil de développement y invite les 3 Communautés à bâtir une stratégie commune de mobilité durable, déclinée sur chacun des territoires dans des Plans de Mobilité Durable coordonnés, avec des moyens mutualisés pour leur mise en œuvre – notamment en ingénierie de projet et d’animation. Pour réduire la fracture sociale et la facture climatique générées par les déplacements, 3 axes indissociables sont identifiés par le Conseil de développement Loire Angers :

Il faut tout d’abord aménager le territoire pour renforcer la proximité avec des pôles de services, des centres-bourgs et des zones d’activités rénovés plus accessibles et plus attractifs.

Des solutions alternatives à la voiture individuelle doivent par ailleurs être développées, notamment des offres de transports collectifs entre les principaux pôles d’emploi et d’habitat ou encore des aménagements visant à sécuriser les déplacements à vélo et à pied.

Enfin, les changements d’habitude en matière de mobilité n’auront pas lieu sans accompagner les citoyens comme les entreprises et leurs salariés.