Recommandations pour rééquilibrer l’offre et l’occupation sociale des logements

Publié le : 15 novembre 2016

Recommandations pour rééquilibrer l’offre et l’occupation sociale des logements

Le Conseil de développement de la région d’Angers apporte sa contribution à la stratégie qu’élabore actuellement la Communauté urbaine d’Angers pour réintroduire de la mixité sociale dans les quartiers d’Angers et de Trélazé qui l’ont perdue.

 

Initiée il y a près de 40 ans, la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les quartiers en difficulté n’a pas apporté tous les effets escomptés. Malgré les opérations de renouvellement urbain, les mesures de lutte contre la pauvreté, les politiques d’intégration sociale et professionnelle, la mixité sociale s’y est progressivement dégradée et les phénomènes de ghettoïsation se sont parfois renforcés.

Comme toutes les agglomérations en France, Angers Loire Métropole est tenue d’élaborer une « stratégie de peuplement » dans l’objectif de faire évoluer l’occupation sociale de son parc de logements et de lutter contre les concentrations excessives de mêmes catégories sociales de population. Cette politique de peuplement s'inscrit dans une démarche globale qui touche bien sûr l'habitat et l'urbanisme mais aussi l'éducation, l'action sociale et tout ce qui fait la vie des habitants dans un quartier ou une commune. Associé à cette démarche, le Conseil de développement de la région d’Angers a tenté d’apporter des propositions qu’il espère utiles pour la construction de cette stratégie.

 

Les recommandations du Conseil de développement

Le Conseil de développement identifie 4 leviers à actionner pour rééquilibrer l’offre et l’occupation sociale des logements de l’agglomération angevine.

Il propose tout d’abord d’augmenter l’offre de logements locatifs sociaux, notamment très sociaux, dans les communes de l’agglomération qui en sont peu pourvues et de la réduire dans d’autres, en particulier dans les quartiers où leur part dépasse les 50%.

Il suggère ensuite de renforcer la solidarité entre les communes de l’agglomération, afin d’étendre géographiquement les offres de logements et l’accompagnement social proposés aux ménages les plus démunis, aujourd’hui surtout accueillis à Angers et Trélazé.

En outre, le rééquilibrage de l’offre et de l’occupation sociale des logements ne sera possible qu’à la condition d’améliorer l’image des quartiers dits prioritaires, d'en diversifier les fonctions ainsi que les formes d'habitat et d’y attirer des ménages moins modestes, ce qui implique d’intensifier en amont les efforts de valorisation et d’encourager les initiatives de découverte de ces quartiers.

Enfin, le Conseil de développement rappelle que la mixité, pour qu’elle puisse exister, doit aussi être acceptée par les citoyens/habitants, sans quoi la construction de nouveaux logements sociaux et les efforts de rééquilibrage seraient voués à un échec certain. Toutes les initiatives favorisant la connaissance des autres et associant les habitants aux projets de rénovation des quartiers doivent donc être encouragées.

 

La contribution du Conseil de développement est disponible ici.

Dernière Mise à jour: 17/11

PMLA OUEST 2016 CS6 02

S'abonner à la lettre