Pôle métropolitain Loire Angers : une coopération renforcée et élargie

Publié le : 14 mars 2017

Conséquence de l’entrée en vigueur de la loi NOTRe du 7 août 2015, le périmètre du SCoT de l’agglomération angevine s’agrandit au Nord-Est et au Sud. Le Pôle métropolitain Loire Angers, en charge de son élaboration et de son suivi, élargit son périmètre et revoit ses missions.

Précurseur en matière de coopération intercommunale dans les années 1970, le Maine-et-Loire a connu en moins de trois ans un mouvement de concentration de ses communes et intercommunalités sans précédent et sans équivalent dans le reste du territoire français. Le nombre de communes a quasiment été divisé par deux dans le département (357 en 2015 et 186 au 1er janvier 2017) et les intercommunalités sont passées sur la même période de 30 à 9.

Le Pôle métropolitain Loire Angers, qui regroupait jusqu’au 31 décembre 2016 Angers Loire Métropole, les Communautés de communes du Loir et Loire Aubance et la commune nouvelle Loire Authion, s’étend désormais sur un périmètre comprenant la Communauté urbaine et les nouvelles Communautés de communes Anjou Loir et Sarthe et Loire Layon Aubance.

Outil juridique de coopération et de coordination entre intercommunalités (EPCI à fiscalité propre), le Pôle métropolitain Loire Angers se voit confier pour principales missions l’élaboration et le suivi du SCoT, le pilotage du Plan Climat Air Energie Territorial, l’animation et le suivi des programmes européens LEADER, la coopération touristique et le soutien au commerce et à l’artisanat.

Réuni en comité syndical fin février, les élus membres du syndicat mixte du Pôle métropolitain Loire Angers ont élu leur Président (Christophe BECHU) et 4 Vice-Présidents (Roselyne BIENVENU pour Angers Loire Métropole, Marc SCHMITTER pour la Communauté de communes Loire Layon Aubance, Jean-Jacques GIRARD pour la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe et Daniel DIMICOLI pour Angers Loire Métropole).

Cet élargissement du Pôle métropolitain Loire Angers annonce également des évolutions en perspective pour son instance de démocratie participative, le Conseil de développement de la région d’Angers. Invité à faire des propositions de scenario sur sa future configuration, il livre donc ses préconisations pour impliquer effectivement les acteurs de la société civile et pour enrichir utilement les processus de préparation des décisions dans ces instances intercommunales où se font désormais les choix les plus importants pour la vie quotidienne et l’avenir des habitants. La contribution du Conseil de développement est disponible ici.

 


Sur le même sujet :

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

PMLA OUEST 2016 CS6 02

S'abonner à la lettre