Conseil de développement Loire Angers : c'est parti !

Publié le : 08 février 2018

Conseil de développement Loire Angers : c'est parti !
© Conseil de développement Loire Angers – Albert photographe

Mardi 6 février, Christophe BÉCHU, Président d’Angers Loire Métropole et du Pôle métropolitain Loire Angers, Marc SCHMITTER, Président de la Communauté de communes Loire Layon Aubance et Jean-Jacques GIRARD, Président de la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe ont installé leur instance de concertation partagée. C'est Jean-François CAILLAT qui préside désormais le Conseil de développement Loire Angers.

 

Jean-François CAILLAT élu président

Au cours de cette soirée, Jean-François CAILLAT a été élu Président du Conseil de développement Loire Angers. Âgé de 66 ans, cet ancien DGA du CHU d'Angers est marié et père de 3 enfants. Il réside à Briollay, sur le territoire d’Angers Loire Métropole. En tant que représentant du CHU au Conseil de développement de la région d’Angers, il a animé les travaux de plusieurs commissions de 2002 à 2017.

Réécouter l'interview de Jean-François Caillat sur RCF Anjou :  Au cœur de l'ouest, L'invité - Emission du lundi 12 février

Revoir l'interview  de Jean-François Caillat sur Angers Télé : Le journal du vendredi 9 février 2018

 

Un seul Conseil de développement pour trois intercommunalités

Cette instance de concertation commune, les élus des trois intercommunalités membres du Pôle métropolitain Loire Angers y réfléchissent depuis un an et demi. Tenues par la Loi NOTRe du 7 août 2015 de se doter d’un Conseil de développement, les Communautés de communes Anjou Loir et Sarthe et Loire Layon Aubance avaient en effet deux choix possibles : créer leur propre Conseil de développement ou s’unir à Angers Loire Métropole pour créer une instance commune. Dans une contribution parue en février 2017, le Conseil de developpement de la région d’Angers détaillait les avantages et inconvénients de chacun des scénarios et c’est donc la piste d’un Conseil de développement unique et partagé qui a été préférée par les Présidents des 3 intercommunalités.

 

Rôle et missions

Le Conseil de développement Loire Angers devra permettre à des femmes et des hommes, investi.e.s dans la vie locale et sans mandat d’élu.e.s, de débattre, s’informer et apporter leur point de vue sur les défis à relever et les projets à conduire pour développer durablement le territoire et améliorer la vie quotidienne des habitants.
Les avis et propositions qu’ils seront invité.e.s à construire collectivement seront ensuite adressés aux élu.e.s de la Communauté urbaine, des deux communautés de communes et du Syndicat mixte, afin d’éclairer leurs choix sur les politiques à mettre en oeuvre en matière de transports, transition écologique, économie et emploi, développement du numérique, culture, santé, logement...

 

Composition et fonctionnement

Après un appel à candidature lancé pendant 3 mois auprès des organisations économiques, sociales, environnementales, culturelles, sportives ou encore de l’enseignement, actives sur le territoire, la composition du Conseil de développement Loire Angers a été arrêtée en Conseils de communauté fin 2017 : 122 membres, dont 108 organismes et 14 personnes qualifiées.
Animé par 1 Président.e et 3 Vice-Président.e.s «Territoire», le Conseil de développement fonctionnera selon un programme d’activités annuel, composé à la fois de sujets proposés par les élus (saisines) et de sujets
de son choix (auto-saisines). Enfin, avec une instance couvrant un territoire allant de Durtal à Bellevigne-en-Layon en passant par St-Clément-de-la-Place, il fallait prévoir une organisation permettant de faciliter la
mobilisation et l’implication effective des membres. 3 Comités locaux d’animation (constitué du Vice-président.e « Territoire » et de membres issus du territoire) seront donc mis en place dans chaque intercommunalité.

PMLA OUEST 2016 CS6 02

S'abonner à la lettre